HISTOIRE DU VINAIGRE

HISTOIRE DU VINAIGRE

 

Un soupçon de vinaigre et tout bascule ... en mieux ! Ce condiment exalte les saveurs, titille nos papilles et réveille note appétit. Le vinaigre conserve et nous conserve, alors buvons notre vinaigre quotidien.

 

C'est au  vin que le vinaigre doit d'exister. Il en est l'enfant naturel : laissez une bouteille de vin débouchée, il tournera en vinaigre. Autant dire qu'il ne faut pas chercher son inventeur. C'est le hasard qui fait bien les choses. On retrouve des traces de fabrication du vinaigre en Égypte et en Mésopotamie, il y a plus de 5000 ans.

 

Depuis, l'histoire de l'Humanité est liée à ce 'vin aigre' dont parlent les Anciens. Chez les Romains, comme chez les Grecs, le breuvage le plus utilisé restera longtemps l'eau additionnée d'un vinaigre léger. Il sert à tout, non seulement de boisson rafraîchissante, mais aussi de condiment. On l'aromatise avec des herbes, des fleurs ou des fruits. Le vinaigre est aussi apprécié pour conserver le gibier et pour ses propriétés thérapeutiques ... Sans doute est-ce le premier antibiotique naturel de tous les temps. D'où son emploi contre les 'miasmes' et plus tard contre la peste.

 

Au fil des siècles, l'objectif est d'accélérer sa fabrication et les recettes vont bon train. Les Vinaigriers - la corporation remonte à 1394 - ont remarqué que les matières vivantes accélèrent l'acétification mais il faut attendre le XIXème siècle et Pasteur pour que le mystère du vinaigre soit percé ... C'est une bactérie - Mycoderma aceti - qui fixe l'oxygène de l'air sur l'alcool et le transforme en acide jusqu'à épuisement de l'alcool dans le milieu.

 

Source : SNFV